Monastère Songzanlin, Shangri-La | Chine

Shangri-La, mon évasion mystique dans le Yunnan tibétain

Retour sur mon expérience en Chine à Shangri-La, de ma visite du Monastère Songzalin en passant par les différentes expériences que j’ai pu vivre dans la vieille ville, en montagne et avec les locaux de cette légende du Yunnan. Mystique et humaine à la fois… cette ville est un coup de cœur absolu.

Pour tout te dire, je n’ai plus aucune idée de ce qui m’a amené à choisir le Yunnan comme destination pour mon dernier voyage en Chine. Je savais que ce mois de novembre se traduirait par un voyage en Chine étant donné que j’étais invité à un mariage à Guangzhou (Canton), mais cette ville n’est clairement pas localisée dans le Yunnan. C’est un choix qui a du se faire avec ma compagne en cherchant des informations sur des coins méconnus mais chouettes de ce pays absolument incroyable. Les photos de monastères tibétains et des montagnes enneigées ont très certainement dû faire la différence.

Et pourtant, quelle claque ! Ce voyage restera l’une de mes aventures les plus marquantes de ces dernières années. Si tu as l’habitude de lire se blog ou de me suivre sur les réseaux sociaux, tu connais l’amour que je porte à la Chine. Mais le Yunnan a fait mouche… je me suis pris une grosse gifle en plein visage. Les paysages, la nourriture, l’architecture, la culture, les gens, l’histoire… c’est une province qui a réussi à me séduire dès l’instant où j’y suis arrivé.

Les Horizons perdus réalisé par Frank Capra, sorti en 1937
Les Horizons perdus réalisé par Frank Capra, sorti en 1937

Parmi les différentes étapes de mon périple dans le Yunnan, l’une d’entre elles sort particulièrement du lot : Shangri-La. Ce nom ne t’évoque peut être pas grand chose et pourtant, en Chine la population appartenant à la minorité tibétaine considère que cette ville est un paradis sur Terre, tout comme le serait Shambhala. Cette ville est appelée ainsi depuis 2001 puisqu’elle se nommait Zhongdian. Le nom de Shangri-La fait bien évidemment référence au lieu imaginaire décrit dans le roman Lost Horizon de James Hilton écrit en 1933 et adapté au cinéma par Frank Capra en 1937 sous le titre Les Horizons perdus.

Le somptueux Monastère Songzanlin

Monastère Songzanli, Shangri-La | Chine

D’après ce que j’avais pu lire par le passé, je m’attendais à quelque chose d’impressionnant en arrivant face au Monastère Songzalin. En réalité, je n’étais pas prêt du tout. Si effectivement les photos qu’on peut trouver sont majestueuses, on est bien loin de l’effet produit quand on est en face. Le Monastère Songzanlin est immense, c’est tout simplement le plus grand monastère du Yunnan et l’un des plus grands de Chine. Il abrite 800 moines tibétains qui étudient et méditent chaque jour pour s’élever spirituellement.

Pour ma découverte du lieu, j’y ai accédé pour la première fois par l’arrière. A mon avis, c’est une très bonne chose. En passant par les petites ruelles, on ne se focalise pas seulement sur le temple central et on découvre toute la vie qui se cache derrière. Des moines au téléphone, des locaux qui travaillent… on se rend compte que c’est un village dans la ville.

Monastère Songzanli, Shangri-La | Chine
Monastère Songzanli, Shangri-La | Chine

Les temples du monastère sont absolument fabuleux. Les statues sont magnifiques, les murs sont couverts de voiles, de peintures, de dorures, etc. Il est malheureusement interdit de prendre des photos de l’intérieur mais les clichés que j’ai de l’extérieur devraient vous donner une idée de ce qui peut se cacher au cœur de ces édifices. Et bon… si tu décides de t’y rendre, ce sera une surprise bien plus chouette.

Il se dégage une atmosphère assez incroyable de ce lieu, quelque chose de mystique. Le son des prières des moines, l’odeur de l’encens et les couleurs qui explosent de tous les côtés, tous nos sens sont éveillés. Ce qui est fou c’est qu’une très grande partie des salles dans les temples principaux sont accessibles aux visiteurs sans restriction spéciale. Il y a clairement de quoi passer quelques heures en plein cœur de ce monastère si tu décides de t’arrêter devant chaque peinture murale ou statue.

La visite peut même se finir par un passage par les toits du temple central. A ma grande surprise, nous n’avons croisé que très peu de visiteurs. Je me suis même retrouvé seul sur les toits pendant de longues minutes durant lesquelles j’ai pu observer et photographier les détails et dorures présentes.

Je te recommande tout de même de faire appel à un guide qui saura t’expliquer la signification de tout ce qui se trouve autour de toi. De mon côté, c’est la formidable guide de notre hôtel qui s’est chargée de nous donner des détails et éléments de compréhension. Allant de ce qu’étudient les moines, aux récits comptés par les peintures murales, elle a su répondre à toutes nos interrogations. Il y a tellement de choses à dire sur ce temple que ce serait vraiment dommage de passer à côté de ce qui fait la richesse de ce lieu.

Monastère Songzanli, Shangri-La | Chine
Monastère Songzanli, Shangri-La | Chine
Monastère Songzanli, Shangri-La | Chine

La ville historique de Shangri-La

En tapant Shangri-La sur un moteur de recherche, on ne trouve quasiment que des informations et des photos sur le monastère Songzanlin. Mais ce n’est pas tout ce que la ville a à offrir. Sur la partie plus basse de celle-ci se trouve le cœur historique de la ville. On y trouve quelques curiosités et notamment la plus grande tour de prière bouddhiste d’Asie. 

Ville de Shangri-La dans le Yunnan | Chine

Cette fameuse tour se situe au cœur d’un magnifique temple tibétain au influences confucianistes perché sur une colline. Le temple offre une vue aboutement magnifique sur le reste de la ville, un régal pour les yeux. Alors, il n’est pas nécessaire d’y passer des heures, ce n’est pas bien grand mais ça vaut véritablement le détour. Au cours de l’ascension des quelques marches pour arriver au sommet, tu pourras t’arrêter pour profiter des différents petits temples, espaces de prière ou de la vue. A mon avis, c’est un passage obligatoire dans la ville.

Pour en revenir à la tour (ou moulin) à prière, celle-ci mesure 21 mètres et donne directement sur la ville. Il faut plus de 10 personnes pour la faire tourner et prier. Généralement les chinois y passent après une prière silencieuse au temple. A la différence de ces dernières, les prières autour du moulin se font de manière collective et non silencieuse en répétant “yi, er, san” (1, 2, 3). L’objectif, en tournant autour de ce moulin, libérer et répandre les prières dans les airs.

Tour de prière à Shangri-La dans le Yunnan | Chine

Au-delà de ce temple, il est possible de visiter la ville historique. Malheureusement, il y a quelques années un incendie a brûlé une grande partie de la ville. Ce qui fait qu’une bonne proportion est encore en travaux et le reste à été reconstruit “comme avant”. Les rues sont principalement commerçantes du fait que les touristes chinois peuvent être nombreux à certaines saisons pour découvrir Shangri-La. L’occasion de faire une petite balade en matinée ou après-midi mais ce n’est pas forcément le plus intéressant lors d’un séjour dans cette ville du Yunnan.

Quelques expériences à vivre à Shangri-La

Faire de la poterie dans un village de montagne

A quelques kilomètres du Monastère Songzalin se trouve un petit village où se perpétue dans une famille un savoir-faire exceptionnel. Il s’agit d’un type de poterie entièrement réalisé à la main à base d’une terre qu’on ne peut trouver que là bas.

Poterie à Shangri-La | Chine

Accueilli par l’unique potier restant, j’ai eu la chance de pouvoir m’essayer à son art en étant guidé par ses conseils. Absolument tout se fait manuellement et avec l’aide d’outils en bois. Rien n’est assisté par des machines et c’est ce qui rend l’exercice particulièrement difficile. Et si je me sentais à l’aise sur les débuts, je me suis rapidement rendu compte du niveau d’expertise qu’il faut et des années d’expériences nécessaires pour créer une poterie digne de ce nom.

Avec ma compagne, nous nous sommes lancés dans la réalisation d’un verre en terre cuite avec motifs et inscription de notre nom. Le résultat est vraiment top mais nous avons été pas mal aidé dans notre œuvre.

Poterie à Shangri-La, Yunnan | Chine

Après ce chouette passage dans l’atelier, nous sommes partis pour une petite balade dans le village. Je crois qu’on fait difficilement plus tranquille et serein. Les animaux se baladent librement partout, sur les chemins et dans la montagne et rentrent d’eux-même le soir sans que les fermiers n’aient besoin de les appeler.

Et la grosse curiosité de ce village, un lieu de prière caché tout au fond de celui-ci. Il y a été installé il y a des dizaines d’années pour que les locaux qui ne pouvaient pas descendre au monastère quotidiennement puissent tout de même prier depuis chez eux.

Village tibétain dans le Yunnan | Chine

Se balader en montagne

Juste derrière le Monastère Songzalin se trouvent de grandes prairies de montagne où tu pourras très facilement te balader. Les espaces sont immenses et particulièrement accessibles. Dépaysement total assuré ! Des yaks, des chevaux, des petits cours d’eau et le sentiment de tranquillité absolue. La nature y est absolument magnifique à chaque saison. Lors de ma balade au mois de novembre, j’y découvrais des montagnes aux nuances de jaune et d’orange mais à d’autres saisons elles basculent sur du vert pour même être recouvertes de fleurs avant l’été.

Montagne de Shangri-La dans le Yunnan | Chine

Si j’avais un petit conseil à te donner, ce serait d’y aller avec des chaussures de randonnée. La prairie est sèche, pas de souci pour se balader mais autour des ruisseaux et des petits courants d’eau la terre est logiquement humide, pour ne pas dire trempée. J’ai fait mon audacieux à vouloir avancer en sautant au dessus de ces ruisseaux… j’ai fini avec les chaussures boueuses. Rien de bien grave mais le retour avec les chaussettes mouillées et les shoes qui tâchent dans la chambre aurait pu être évité.

Montagne de Shangri-La dans le Yunnan | Chine
Yak à Shangri-La dans le Yunnan | Chine

Dîner dans une maison tibétaine

Voilà certainement une des expériences humaines les plus intéressantes de ce voyage. Grâce à notre hôtel, nous avons eu la chance d’être accueilli en soirée dans une famille chinoise de la minorité tibétaine locale. Leur maison était fabuleuse, entière faite de bois à l’extérieur comme à l’intérieur.

Repas tibétain à Shangri-La | Chine

La famille nous a prêté quelques vêtements et préparé un repas traditionnel pour partager avec nous leur culture. Est-il nécessaire de préciser que le repas était excellent ? Évidemment que la cuisine fait maison est toujours exceptionnelle. C’était l’occasion d’à la fois découvrir leur gastronomie, leurs codes… mais surtout de discuter et d’échanger sur leurs coutumes et sur nos différences culturelles.

Un moment très humain et chaleureux, des sourires, des discussions passionnantes. Si tu as l’occasion de vivre ça, fais le. Personnellement c’est ce que je préfère dans le voyage !

Repas tibétain à Shangri-La | Chine

Se loger à Shangri-La

Lors de ce séjour à Shangri-La, j’ai été très chaleureusement accueilli par le Songtsam Shangri-la Lodge. C’est un hôtel qui se trouve juste derrière le Monastère Songzalin et qui offre des expériences qu’on peut difficilement vivre (voire dont on ne peut pas bénéficier) sans eux. Je pense notamment à la poterie dans le village de montagne ou au dîner avec une famille tibétaine

Le lieu est exceptionnel avec un sens du détail tout particulier. Chaque chambre est un petit appartement avec un espace chambre / salon qui offre une vue sur le Monastère et une salle de bain. A l’arrivée, des petits gâteaux maison vous attendent, vous n’avez plus qu’à vous installer et à vous reposer. Je suis de plus en plus regardant sur mon choix de logement. Les voyages sont fatiguant et, même si j’apprécie aller en auberge de jeunesse, j’apprécie pouvoir me poser et me reposer tranquillement dans un environnement agréable de temps en temps.

Hôtel Songstam, Shangri-La | Chine
Hôtel Songstam, Shangri-La | Chine

Côté restauration, c’est là aussi irréprochable. Du petit déjeuner au dîner, c’est un sans faute. Des plats traditionnels tibétains et chinois mais aussi une offre plus occidentale pour ceux qui ne sont pas fous de cuisine asiatique. Chaque restaurant a son étage dédié pour être certain d’avoir quelque chose qui te correspond.

Il y a également une autre salle, localisée en bas du petit village hôtelier, où tu pourras tranquillement profiter d’un barbecue maison avec des produits d’une qualité et d’une fraîcheur difficilement égalable. Le tout avec une vue à couper le souffle sur le monastère.

Raviolis de l'hôtel Songtsam à Shangri-La | Chine

Ce qu’il faut savoir, c’est que Songtsam fait en sorte de ne recruter presque que des locaux, ce qui apporte ce côté authentique à l’expérience qu’on peut y vivre et ce qui donne également accès à des portes qui ne sont pas toujours ouvertes en temps normal.

Je le fais rarement sur le blog mais j’aimerais remercier très chaudement notre guide et notre chauffeur qui ont su faire de notre séjour à Shangri-La un moment plus qu’agréable. Quelques jours rythmés par de beaux échanges, de magnifiques découvertes et le tout, sans avoir à se soucier de rien.

Vous pouvez retrouver le Songtsam Shangri-la Lodge sur le site songtsam.com ou encore plus facilement sur Booking.

Que retenir de Shangri-La ?

Shangri-La est une ville en dehors du temps. Une merveille à voir au moins une fois dans sa vie. Si tu as l’occasion, et je dirais même la chance, d’y aller… fais le ! La ville attire des touristes, principalement chinois pour le moment, et vaut clairement le détour. Pour explorer, découvrir, se reposer, se régaler, en prendre plein les yeux et le cœur… je ne saurais que recommander ce lieu mystique.

Cette article t’a plu ? Épingle le sur Pinterest.

Guide sur la ville de Shangri-La, dans le Yunnan en Chine.
Crédit photo de couverture : songtsam.com

14 Comments

Laisser un commentaire