Ski dans le désert de Huacachina | Pérou

J’ai skié dans le désert de Huacachina au Pérou !

Si pour beaucoup Pérou rime avec ruines des incas, montagnes à très haute altitude et denses forêts… de mon côté, l’un de mes plus beaux souvenirs du pays reste mon expérience dans le désert partant de l’oasis de Huacachina.

Située à 300 kilomètres au sud de Lima, l’oasis de Huacachina est certainement l’une des plus grosses curiosités de mon voyage au Pérou. C’est un petit peu par hasard que je m’y suis retrouvé et j’en garde un souvenir assez incroyable. Alors, qu’on se le dise tout de suite, ce n’est pas l’oasis en elle-même qui fait rêver ! Le lieu est assez touristique, l’oasis est entourée de restaurants et d’hôtels, c’est plutôt bruyant et pas forcément d’une propreté incroyable. Personnellement, j’y vois surtout une porte d’entrée vers les dunes du désert. J’y étais au mois de novembre dernier (oui j’ai un peu de retard) et je me rends compte que je n’ai pas encore écrit sur le Pérou. Pourtant les articles sur l’Amérique latine semblent êtres pas mal attendus d’après vos commentaires sur les réseaux sociaux (go me suivre sur Instagram !) ou les retours suite aux articles sur le Mexique par exemple.

L’arrivée à Huacachina

C’est en remontant vers Lima depuis Arequipa avec des voyageurs rencontrés sur la route que nous avons décidé de nous poser 2-3 jours à Huacachina pour souffler avant de rentrer. Après les randonnées en montagne et les aventures du côté de Puno… un peu de soleil et de repos n’étaient pas de refus. Pour se rendre à Huacachina, le passage obligatoire est la cité d’Ica. La ville n’a rien de passionnant mais si tu as besoin de faire des courses ou de retirer de l’argent, c’est là qu’il faudra te rendre. Ica est à seulement 4-5 kilomètres de l’oasis et il ne te coutera que 5 à 10 soles maximum (1,5€ environ) pour t’y rendre en taxi.

Huacachina - Pérou

On avait identifié sur Airbnb un petit campement qui avait l’air sympa au bord de l’oasis : le Desert Nights Ecocamp. Il s’agit d’une sorte d’hôtel dans lequel on loge dans des grandes tentes équipées de lits doubles, de prises, etc. Avec bien évidemment la musique sympathique, la piscine grand luxe, des douches propres et le petit déjeuner offert… bref ça fait rêver pour pas bien cher. Mais je reviendrai plus tard sur sur Desert Night Ecocamp qui m’a réservé quelques mauvaises surprises.

Après avoir déposé mes affaires au campement, le petit tour de l’oasis s’impose. Température idéale au mois de novembre (23 degrés environ), très peu de monde mais rien de bien passionnant à voir autour de cette oasis. Comme je le disais, il n’y a que des hôtels et des restaurants. Le véritable intérêt du lieu se trouve autour : des kilomètres de désert et de dunes de sables à explorer.

Oasis de Huacachina | Pérou

Faire du ski dans les dunes de Huacachina

L’attraction phare dans le désert proche de Huacachina est le sandboard, l’équivalent du snowboard mais dans le sable. Étant donné que j’ai toujours été ski plus que planche, je suis parti sur des skis pour des descentes de dunes. Il faut savoir qu’il y a pas mal de boutiques qui permettent de louer du matériel : de simple planches en bois pour descendre sur les fesses ou le ventre ou du véritable matériel de descente (ski, snow, etc.). Pense à négocier tes prix si tu comptes louer du matériel, on te proposera toujours un premier prix super élevé. Et si tu voyages avec du monde, ce sera encore plus simple de faire descendre les tarifs.

Pour ma première tentative, audacieux comme je suis, j’ai eu la mauvaise idée de vouloir grimper des dunes à pied pour les redescendre à skis ensuite. Je ne sais pas comment dire poliment que c’est une idée complètement conne. A quel moment je me suis dit que je pourrais monter au sommet d’une dune sous le soleil, du sable plein la tronche, avec des chaussures de ski aux pieds et tout le matos sur l’épaule ? En chemin, j’ai eu le droit à la casquette qui s’envole, les skis qui tombent et redescendent quelques mètres et au mec bien plus malin que toi qui te dépasse en te regardant avec incompréhension. Bref, après 40 minutes de marche (qui m’ont fait l’effet de 3h, j’arrive enfin en haut de la dune transpirant comme jamais et plus sablonneux que le désert lui-même. Le temps de faire 2-3 photos de la vue, de ma face humide toute fière, me voilà en train de frotter de la bougie sous mes skis pour qu’ils puissent glisser dans le sable. La descente n’aura duré que quelques secondes… mais quel kiffe !

Ski dans le désert à Huacachin | Pérou

Finalement, avec mes compagnons on se décide à payer pour être embarqués en buggy comme tout le monde. Sauf qu’avec nos têtes de touristes, je peux te dire qu’on nous a proposé des prix hallucinants, genre 40 euros par personne. Il aura fallu une trentaine de minutes et un bon bagou en espagnol pour réussir à négocier un tarif correct (environ 15 euros chacun) et des spots bien sympas pour faire des descentes. Alors oui, le buggy dans le désert c’est l’éclate totale, les sensations sont folles. Par contre à Huacachina, la sécurité, on ne connaît que moyennement. Notre buggy avait une fuite et quand je m’asseyais à l’avant du buggy je recevais des goûtes d’essence dans la tronche, heureusement que personne ne clopait.

Le chauffeur a été ultra cool (bien plus que son boss tyrannique qui l’attendait à l’arrivée) et nous a emmenés dans des coins vraiment incroyables. On a pu descendre 5 ou 6 immenses dunes alors que la plupart des groupes en font très peu et non loin de l’oasis, on a profité du coucher de soleil au cœur du désert… C’était une expérience complètement folle.

Pour ceux qui ont l’habitude de dévaler les pistes de ski, soyez vigilants tout de même. Techniquement, c’est le même matériel et à peu près les même mouvements mais les sensations sont complètements différentes. C’est tout aussi jouissif mais difficilement comparable. Le sable colle, c’est beaucoup moins glissant que la neige.

Désert autour de l'oasis de Huacachina | Pérou

Buggy dans le désart à Huacachina | Pérou

Se loger à Huacachina : le Desert Nights Ecocamp

Je t’en parlais précédemment, j’étais logé au Desert Night Ecocamp lors de mon séjour à Huacachina. Le lieu a, de premier abord, tout pour plaire : on dort sous tente dans de véritables chambres avec électricité, lit, table et tout le nécessaire. L’ambiance y est bien cool, on peut se prélasser toute la journée au bord de la piscine, boire des cocktails et manger des spécialités locales ou des snacks de tous types. Il n’y a quasi que des jeunes, de la musique chill toute la journée… bref, c’est le top hormis le fait que les prix des consommations et snacks soient un peu élevés.

Desert Nights Ecocamp à Huacachina | Pérou

Crédit : Booking.com

Malheureusement le personnel sur place n’a pas été ultra accueillant et j’ai même eu la mésaventure de me faire voler par quelqu’un qui avait accès à mes affaires avec une clé. Du coup, soit un membre du staff, soit de l’équipe d’entretien. Malgré une réclamation auprès d’eux et d’Airbnb, je n’ai ni récupéré mes affaires ni été remboursé. Bref, dans l’histoire j’ai perdu mes papiers, de l’argent, une veste et une console portable. De quoi bien finir son séjour au Pérou, haha ! Depuis cette histoire, j’utilise moins Airbnb (et par conséquent plus Booking) étant donné que leur service en charge des litiges n’a strictement servi à rien. J’ai d’ailleurs eu plusieurs retours négatifs d’utilisateurs quand il s’agit des réclamations et plaintes sur le site d’Airbnb.

En bref, le Desert Nights Ecocamp paraît bien chouette, très joli avec une ambiance chill à souhait mais fais super gaffe si tu comptes y aller. Pour ma part, l’adresse est blacklistée maintenant.

14 Comments

Laisser un commentaire