Chine, 6 plats à découvrir absolument !

Mon voyage en Chine a été une expérience très forte. J’ai découvert des lieux incroyables, exploré des villes toutes plus surprenantes les une que les autres et fait des rencontres vraiment exceptionnelles. Mais ce voyage a été une véritable révélation culinaire pour moi. La cuisine chinoise est très diversifiée et riche en saveurs. Je te propose donc de découvrir aujourd’hui quelques unes des belles surprises que j’ai pu avoir durant ce voyage.

Zhajiangmian

zhajiangmian

Cette spécialité pékinoise est composée de nouilles très traditionnelles assez épaisses, qui sont normalement faites à la main, d’une sauce à la viande et de légumes. Le tout est servi séparément. On commence par mélanger les nouilles et la sauce et on ajoute les légumes qu’on souhaite à son bol. Les légumes sont très variés, il peut s’agir de soja, de concombres, de carottes, de xchoux, etc. Contrairement à pas mal de nouilles chinoises, celles-ci ne sont pas servies dans une soupe à des ramen japonais par exemple. Les étudiants chinois aiment particulièrement commander différentes viandes en plus (et les sauces qui les accompagnent) pour les partager, étant donné que ces bols sont individuels.

Raviolis

Sois certain d’une chose, les chinois sont fous de raviolis. On en trouve sous toutes les formes, cuisinés de différentes manières mais sont pour la plupart préparés à base d’une pâte de riz. Quelle que soit la région de Chine, on peut retrouver des raviolis qui peuvent être consommés le matin, en journée ou le soir.

1 – Xiaolongbao

Xiaolongbao

Le xiaolongbao est un ravioli au porc et aux légumes, originaire de Hangzhou, et cuisiné à la vapeur dans des paniers. Ce qui est assez amusant c’est qu’on retrouve ce type de ravioli dans de nombreuses villes où la recette est toujours un petit peu adaptée. La taille, notamment, et les proportions pour les aliments varient donc en fonction d’où on en mange. Etant donnée que ces raviolis sont la plupart du temps assez gros, on les achète à l’unité. Les xiaolongbao sont très peu chers et peuvent être trouvés dans des petites boutiques de rue à toute heure de la journée. Il s’agit très certainement de mon type de ravioli chinois préféré. J’aimais beaucoup en manger au petit déjeuner, ça me calait plutôt bien pour l’équivalent de quelques centimes et c’est véritablement délicieux.

2 – Shaomai

Shaomai

Contrairement au xiaolongbao qui était cuit à la vapeur, le shaomai est frit et posé ensuite sur une plaque chaude. Ces petits raviolis sont généralement au porc ou à la crevette. On en trouve très facilement dans les marchés de rue. Je te recommanderais de choisir ceux qui viennent juste d’être préparés. Les moins frais ont tendance à durcir autour et à être moins digestes.

3 – Huntun

Huntun

Huntun

Après les raviolis vapeur et les frits, en voilà un qui est bouilli. Il s’agit là des 3 modes de cuissons pour ce type d’aliment. Le huntun est est un ravioli au porc, à la crevette ou aux légumes bouilli et servi dans une soupe qui est personnalisable à souhaits : champignons par exemple, ou tout autre type de légumes. Ils sont très populaires et je dois reconnaître que les plus frais que j’ai mangé  (à Xitang) étaient assez fabuleux.

Guobaorou

Guobaorou

Le guobaorou est très certainement l’un de mes plus gros coups de cœur culinaire de ce voyage. Cette spécialité du nord-est du pays est aussi belle que bonne. Quand on me l’a servie pour la première fois, je savais déjà que j’allais me régaler avant même d’y goûter. Il s’agit de porc caramélisé, frit dans du vinaigre de riz et du sucre. Le tout est servi bien chaud avec quelques lamelles de carotte. Avec un petit bol de riz à côté, c’est une pure délice… vraiment !

Zuixie

Zuixie

Grosse curiosité lors de ce voyage… le zuixie. Son nom signifie littéralement “crabe ivre” étant donné qu’il s’agit d’un crabe tué par l’alcool dans lequel il est plongé vivant. Aucune cuisson n’est requise, il s’agit d’un plat froid à l’arôme absolument fantastique puisque le crabe est baigné 5 à 7 jours dans une sorte de vin auquel on ajoute une pointe de gingembre. Le zuixie est typique de Shanghai mais reste un plat de luxe, il est assez cher. J’ai eu la chance d’en manger puisqu’un homme d’affaire que j’ai rencontré à Shanghai m’a invité à en manger.

Pour la petite anecdote, ce que tu peux voir dans l’assiette à gauche du crabe est du lotus. C’est aussi un plat très parfumé et très bon.

Hongshaorou

Hongshaorou

Le Hongshaorou est un plat très populaire qu’on peut trouver partout en Chine. Il ne faut pas faire attention à sa ligne quand on s’y attaque puisque c’est très gras (mais délicieux). L’entrelardé de porc est d’abord bouilli avec du gingembre. La viande est ensuite cuite dans de l’huile avec pas mal de sucre frit, de la sauce soja, de la bière et de l’alcool à cuisiner. Le tout reste un peu mijoter avant d’être servi.

Huoguo

Huo Guo

En France, nous avons la fondue savoyarde et la fondue bourguignonne. En Chine ils ont le huoguo. Cette fondue chinoise est composée de viandes, fruits de mer et légumes divers qu’on va pouvoir cuire dans une soupe qui chauffe au centre de la table. Il existe de nombreux parfums de soupe, la plus populaire étant celle au champignon. Les viandes sont généralement coupées très très très finement pour pouvoir cuire dans le bouillon. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le huoguo est très goûtu. Celle que tu vois sur la photo est assez luxueuse mais il en existe véritablement de tous types. J’ai eu l’occasion d’en tester à 3 reprises et à part certaines sauces qui pouvaient accompagner le plat, tout m’a vraiment plu.

Shaokao / Luchuaner

Shao kao

Shao kao

Shao kao

Voilà la street food estivale dont raffolent tous les étudiants chinois. L’été, avec une petite bière, les jeunes (et les moins jeunes) chinois mangent ces brochettes de viande ou de légumes épicés le soir après le dîner, vers 11h du soir environ. Ce qui m’a le plus surpris c’est qu’ils mangent ça avec des huîtres. Personnellement je ne raffole pas d’huîtres, j’ai donc seulement attaqué les brochettes. Ce n’est déjà pas forcément la street food la plus saine  au monde mais je n’ose pas trop imaginer ce qu’il se passe dans le ventre avec le mélange huîtres, brochettes et bière.

La brochette du haut ressemblant à des fils, sur la première photo, est assez amusante. Il s’agit d’un champignon que les chinois aiment appeler “rendez-vous demain” puisqu’il ressort exactement dans le même état qu’il rentre dans notre corps.

3 Comments

  • Laurence

    16 janvier 2017 at 11 h 27 min

    Merci Alexis ! Cet article me met l’eau à la bouche. Comme toi, j’adore la cuisine asiatique et je m’y essaye de temps en temps.
    Je connais visuellement la plupart de ces plats mais en général le nom de ces mets est différent. Sur le net, les Huntun sont plus communément appelés des Wonton ou des Jiaozi.
    Quant au goût …. malheureusement, je ne connais que la version “occidentale” de ces plats. La différence de goût entre ce que nous connaissons en France et ce qui se fait en Chine est elle vraiment importante ?

    Répondre

Laisser un commentaire